Derniers sujets
BERLIN (M)Hier à 20:50vozla
POPEYE (M)Hier à 20:49vozla
COUP DE COEUR DE LA SEMAINE
CLIQUEZ SUR L'IMAGE

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 46 utilisateurs en ligne :: 13 Enregistrés, 0 Invisible et 33 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chacha126, cristo, céline B, GV2017, josiane, lafleur71, maria31, michelle53, mistouflette, Pamie, tara342, tinkebell, Véro

Statistiques
Nous avons 3157 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est eponaliaNos membres ont posté un total de 380232 messagesdans 20003 sujets
Retrouvez nous sur FACEBOOK
Nos Associations Partenaires











Nos partenaires web



Juste Une Croquette

BLOGS DE NOS ASSOS
Le Blog de LSF


Blog de LSF SUD


Blog de LSF BELGE



Françoise ADL




BSC Le site



LES BOUTIQUES DES ASSOS
L'autocollant LSF

La boutique LSF



L'autocollant ADL

La boutique ADL



L'autocollant
Levriers & CO




La boutique
Lévriers & CO



La boutique de
SOSCHIENSGALGOS







Les aquarelles de
Bella Sophie




Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier

Lévriers Infos Adoptions (LIA)
Retrouvez toutes nos diffusions en tapant
#levriersinfos
#galgo
#galga
#podenco
#podenca
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

La Réunion envahie par les chiens errants

le 23.11.14 10:18

La Réunion envahie par les chiens errants

Près de 150 000 chiens errants peuplent les rues de la Réunion. Pour lutter contre ce phénomène, particuliers et associations s'organisent et en appellent à l'Etat.

De notre correspondant à Saint-Denis (la Réunion), Nicolas Goinard | Publié le 23.11.2014, 07h30
Tweeter

Ile de la Réunion. Les chiens errants, nombreux, posent un problème de santé publique. | (MaxPPP/Jacky Schoentgen.)

1/2

Réagir

Ce jour de novembre 2012, le réveil est dur pour Alexis, éleveur à Saint-André, dans le nord-est de la Réunion. Il retrouve 500 de ses pintades mortes, dévorées par des chiens errants. Il y a deux semaines, une meute décime un autre élevage à Sainte- Suzanne. Patrice Louaisel a connu la même mésaventure : « J'élevais des canards et des oies.

Un jour, mes bêtes ont été tuées par des chiens errants. Des attaques contre les humains surviennent aussi. » Pour lutter contre ce phénomène, il a mis en ligne, le 8 octobre, une pétition demandant une action de l'Etat, notamment une campagne de stérilisation. Il a recueilli à ce jour plus de 2 000 signatures.

Peu d'adoptants sur l'île

Près de 150 000 chiens errent sur l'île. « C'est un phénomène grave. On parle toujours des requins, mais les requins sont dans leur milieu naturel. Les chiens errants sont sales, cela pose un problème de santé publique et ça ne donne pas une belle image de l'île aux touristes, tous ces chiens écrasés sur les routes », remarque David Hériche, à la tête d'une pension pour animaux et qui a mis gracieusement quelques box à disposition de particuliers.

Au milieu d'un champ de canne, dans le cirque de Salazie, ce passionné des bêtes requinque les chiens qui lui sont confiés. Ici, un animal qui prendra bientôt l'avion pour être adopté dans l'Hexagone. Là, une chienne et ses deux petits ramassés près du McDonald's de Saint-Benoît. « C'est mon sauvetage, j'ai mis un an à l'approcher, elle était très craintive », raconte Valérie Nédélec, arrivée il y a deux ans sur l'île et choquée par le sort réservé à ces animaux. « Soit je faisais quelque chose, soit je partais. » Valérie consacre donc tout son temps libre à nourrir et soigner les chiens qu'elle trouve. Sur les réseaux sociaux, elle cherche des adoptants, principalement en métropole. Cela lui coûte entre 300 et 700 € par chien, avion compris. David Hériche remarque : « Ici, c'est compliqué de trouver des adoptants, les gens voyagent beaucoup en dehors de l'île et prendre un chien peut être un handicap. » Il poursuit : « A la Réunion, le chien, c'est le gardien. Il ne fait pas partie de la maison. » Selon Catherine Moilier, présidente du Crapa (Collectif réunionnais d'assistance et de protection des animaux), la solution à ce problème demeure dans la sensibilisation à la stérilisation : « Si on veut sauver ces bêtes, il ne faut pas qu'elles naissent. » Pour ce faire, elle participera à une manifestation dans quelques semaines dans les rues de Saint-Denis.

Le Parisien
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum