Lévriers Infos Adoptions (LIA) réseau d'informations et de diffusions , pour ses associations partenaires
 
AccueilConnexionS'enregistrerÉvènements
Derniers sujets
» ERASA (F) 7 mois
Aujourd'hui à 18:40 par vozla

» Quelle meteo chez vous ?
Aujourd'hui à 18:23 par sofia49

» Eden, lévrier croisée dalmatien / border collier, perdue le 21/07/17 à ST-HILAIRE (82). / En partenariat avec MAYDAY
Aujourd'hui à 18:10 par sofia49

» SOS COUVERTURES clics gratuits
Aujourd'hui à 18:07 par josiane

» WARHOL (M) 4 mois
Aujourd'hui à 17:45 par sofia49

» Galgos Martyrs, le Blog de la Présidente / Les galgos taulards de la FBM / Sans vous rien de tout cela ne serait possible !!
Aujourd'hui à 13:26 par vozla

» Trouvée chienne podenco le 22/07/17 à Rennes (35) / En partenariat avec MAYDAY
Aujourd'hui à 13:18 par vozla

» SANDIA, galga bringée Lévriers et Compagnie
Aujourd'hui à 13:10 par vozla

» FLORA, jeune galga noire Lévriers et Compagnie ADOPTÉE HORS ASSO 23/07/2017
Aujourd'hui à 13:08 par vozla

» D'ARTACAN (M)
Aujourd'hui à 12:20 par sofia49

» FLACK (M)
Aujourd'hui à 12:20 par sofia49

» MARLON (M)
Aujourd'hui à 12:19 par sofia49

» Clics pour une récolte de croquettes pour les Galgos
Aujourd'hui à 12:06 par sofia49

» et si on votait pour ITY
Aujourd'hui à 12:04 par sofia49

» SISSI galga à l'adoption pour LSF (dépt 63)
Aujourd'hui à 11:44 par céline B

» CLIC , CLIC , CLIC A FAIRE UNE FOIS PAR JOUR
Aujourd'hui à 11:42 par sofia49

» Pétition, droit d'accès aux plages pour les chiens
Hier à 22:07 par Isa Lilo

» LORA (F) 2mois et demi Chiot à réserver
Hier à 21:42 par Véro

» Galgos Martyrs, le Blog de la Présidente / Pauvre chienne, chienne de vie pour toutes ces galgas reproductrices / Brigi prise en charge par LSF
Hier à 21:07 par Mattie

» Galgos Martyrs, le Blog de la Présidente / URGENCE pour Minion / Whippet secouru par la FBM et pris en charge par LSF / A parrainer via Lévriers sans Frontières
Hier à 21:05 par Mattie

» SEVI galga l'adoption pour LSF dépt 51
Hier à 20:54 par vozla

» TONICO , la triste histoire d'un podenco ! à l'adoption pour ADL/ CDC semaine 22
Hier à 19:57 par maria31

» MAMI , Mastine pour LSF, Tobarra Adoptée
Hier à 19:33 par sofia49

» SIRIO galgo FBM (taulard) adopté
Hier à 19:27 par sofia49

» LORD galgo pour LSF adopté
Hier à 19:16 par sofia49

» HARRY galgo pour LSF Adopté
Hier à 19:13 par sofia49

» HERMIONE galga pour LSF, Adoptée
Hier à 19:12 par sofia49

» LAITRIS galga pour LSF, FBM adoptée
Hier à 19:12 par sofia49

» HOPE galga pour LSF adoptée
Hier à 19:11 par sofia49

» MAURICIA galga pour LSF adoptée
Hier à 19:11 par sofia49

» ANDALUZ galgo pour LSF, Adopté
Hier à 19:10 par sofia49

» CATO galgo pour LSF, FBM (taulard) adopté
Hier à 19:09 par sofia49

» SHEILA galga pour LSF, Adoptée
Hier à 19:08 par sofia49

» VISNA galga pour LSF, Arco Natura, adoptée
Hier à 19:08 par sofia49

» MYRTLE galga pour LSF adoptée
Hier à 19:07 par sofia49

» ALATRISTE galgo à l'adoption pour LSF (taulard)
Hier à 18:55 par lafleur71

» MOLY galgo pour LSF adopté
Hier à 18:27 par Isa Lilo

» TEXANE, Mamy caniche , Lévriers et Compagnie ADOPTÉE 21/07/2017
Hier à 18:21 par maria31

» OLYMPO galgo pour LSF, Adopté
Hier à 18:18 par Isa Lilo

» TYZON galgo à l'adoption pour LSF (taulard)
Hier à 18:08 par lafleur71

» NUNA galga à l'adoption pour LSF (taularde)
Hier à 17:45 par vozla

» ALEXANDER galgo à l'adoption pour LSF (taulard)
Hier à 17:43 par vozla

» Le blog de SOS-Chiens-Galgos / Arrivée des chiens de Scooby à st Arnoult et à l'association sos chiens galgos ce 22 juillet 4h du matin
Hier à 15:47 par vozla

» L'effet catalogue , Lévriers et Compagnie
Hier à 14:55 par rose34

» ROMEO (M) et JULIETA (F) 4 mois
Hier à 13:06 par vozla

» LULA, splendide galga avec une robe spéciale , Lévriers et Compagnie ADOPTÉE , 21/07/2107
Hier à 10:08 par sofia49

» LORETO, podenca maneta , Lévriers et Compagnie ADOPTÉE 21/07/2017
Hier à 10:03 par sofia49

» PIRATA KIMBA (M) (CDC semaine 19)
Hier à 9:47 par sofia49

» PINGO (M)
Hier à 9:46 par sofia49

» DEACON (M)
Hier à 9:46 par sofia49

COUP DE COEUR DE LA SEMAINE
CLIQUEZ SUR L'IMAGE

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 54 utilisateurs en ligne :: 14 Enregistrés, 2 Invisibles et 38 Invités :: 2 Moteurs de recherche

biancanono, Dana F., Els, Fabienne, josiane, LAURENCIANE, Luabelle, michelle53, ptitout"Bsc", tinkebell, titi, vitostorm, vozla, Véro

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 399 le 30.01.17 18:42
Statistiques
Nous avons 3122 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est DOGLIANI

Nos membres ont posté un total de 373693 messages dans 19611 sujets
Retrouvez nous sur FACEBOOK
Nos Associations Partenaires











Nos partenaires web



Juste Une Croquette

BLOGS DE NOS ASSOS
Le Blog de LSF


Blog de LSF SUD


Blog de LSF BELGE



Françoise ADL




BSC Le site



LES BOUTIQUES DES ASSOS
L'autocollant LSF

La boutique LSF



L'autocollant ADL

La boutique ADL



L'autocollant
Levriers & CO




La boutique
Lévriers & CO



La boutique de
SOSCHIENSGALGOS




Nos Artistes Créatrices




Les aquarelles de
Bella Sophie



Les chiffonnées
du coeur





Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Lévriers Infos Adoptions (LIA)
Retrouvez toutes nos diffusions en tapant
#levriersinfos
#galgo
#galga
#podenco
#podenca
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Partagez | .
     

     une maladie qui nous concerne tous .....

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 19 ... 37  Suivant
    AuteurMessage
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   06.12.12 16:45

    Les articles commencent à se multiplier .... Il y a beaucoup de redite, mais ça vaut le coup de bien les lire/écouter. En voilà d'autres :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Vous allez être INCOLLABLES !!!!!


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   07.12.12 11:21

    Si vous voulez voir les témoignages des malades et le suivi de cette grève de la faim :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je vous remets le lien de la pétition :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    Koka 76
    ...........
    ...........
    avatar

    Date d'inscription : 22/09/2011

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   07.12.12 12:55

    Papounet bravo pour ton avatar !!
    J'ai cette photo depuis qq temps déjà et je voulais la mettre sur le forum !
    Tant pis pour moi pouet
    bye

    Revenir en haut Aller en bas
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   07.12.12 13:03

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
    Papounet bravo pour ton avatar !!
    J'ai cette photo depuis qq temps déjà et je voulais la mettre sur le forum !
    Tant pis pour moi pouet
    bye


    Et ui, malgré mon cerveau qui dérape et mes muscles qui marchent au ralenti, je suis plus rapide que l'éclair ! lol!

    Qu'est ce que ça serait si j'avais tous mes moyens !!!! re lol! pouet


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   09.12.12 11:46

    Suite des infos :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Et encore ça :
    "Les spécialistes veulent avancer l'âge de la vaccination contre le cancer de l'utérus : 11 ans au lieu de 14 ans ...."

    Ceux qui sont paranos diront que c'est pour faire plus de fric ... ceux qui sont contre mettront en avant le danger du GARDASIL bien connu ... Pour les autres, alors quelles en sont les raisons ? ....l'âge de la sexualité qui a avancé ... A 11 ans ...!!!



    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   09.12.12 15:20

    Des vaccins sans aluminium, notre santé vaut plus que leurs profits!


    dimanche 9 décembre 2012





    Le NPA tient à apporter sa solidarité aux malades atteints de myofasciite à macrophages qui font la grève de la faim depuis 13 jours place de la Bourse à Paris, pour exiger le développement de vaccins sans aluminium. En effet ce sont les sels d’aluminium qui sont responsables de cette maladie neuro-musculaire.

    Ils l'avaient promis pendant la campagne présidentielle! François Hollande et Marysol Touraine s'étaient engagés devant l’association d'entraide aux malades de la myofasciite à macrophages à fournir des vaccins de base sans aluminium et à financer la recherche sur cette pathologie émergente.

    Fatigue chronique, courbatures, douleurs articulaires, troubles neuro-cognitifs. De plus en plus de recherches scientifiques fournissent la preuve que l'aluminium, neuro-toxique connu, peut rester dans les muscles et migrer vers le cerveau. Pourtant les crédits de l'Agence nationale de Sécurité du médicament sont supprimés à l'équipe de l’Inserm de l'hôpital Henri Mondor, à la pointe de la recherche.
    Et toujours pas de vaccin sans aluminium, alors qu'il existe une alternative sûre avec le phosphate de calcium.

    Il faut dire que Sanofi, en basculant du vaccin Diphtérie Tétanos Polio sans aluminium au Revaxis avec l'aluminium, a augmenté son prix de vente de 65%.L’association des malades a dénoncé les trois rapporteurs de l'AFSP, ancêtre de l'Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des Produits de Santé (ANSMPS), qui ont bloqué la reconnaissance de la myofasciite à macrophages, comme étant liés financièrement aux laboratoires de la vaccination.

    Le NPA soutient l’exigence de la sortie de l’ère de l’aluminium vaccinal. La fabrication des vaccins doit sortir, pour le bien de toutes et tous, de la sphère des profits. Notre santé vaut plus que leurs profits.

    Montreuil, le 9 décembre 2012



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   09.12.12 17:53


    "Les anciens disent " Qu'est-ce que c'est que cette génération de gens constamment fatigués, insomniaques ou ces enfants hyperactifs qui ne tiennent jamais en place ???"
    Personne ne se demande ce qui a changé entre leur enfance et celle d'aujourd'hui ? A part internet, la fusée Arianne et la pollution grandissante bien sûr ....
    Et bien les vaccins ont changé: depuis les années 80 les laboratoires ...ont eu l'idée géniale d'ajouter des adjuvants (non présent dans le corps humain) aux vaccins pour en augmenter l'efficacité ( aluminium, squalène, thiomersal, phénoxyéthanol,néomycine etc...)... Or que remarque-t-on depuis? L'émergence de nouvelles maladies qui déconcertent les spécialistes ( cancers, troubles de la thyroïde, fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique, autisme, troubles de l'anxiété, MAM, hyperactivité juvénile, etc...) Et personne ne se pose de question?
    Réfléchissons un peu c'est le propre de l'homme, et cessons de nous dire que cela ne nous concerne pas...Tout le monde peut être touché, de près ou de loin."

    Un livre à lire, un avocat à connaître:
    "Au péril de ma vie, restez prudent"
    de Me Philippe Autrive
    avocat au Barreau de Paris, spécialisé dans le droit des malades et des victimes, du travail et du licenciement, de la famille...
    « Les faits et les personnages de ce roman sont imaginaires,
    quoique… »
    Assassinats de scientifiques, scandale pharmaceutique, manipulations et leurres jaillissent autour d'Antoine, avocat soudain propulsé dans l'univers amoral et cruel des laboratoires...


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   10.12.12 18:49

    Aluminium neuro-toxique et... cancérigène


    Politiques, médias et associations sont focalisés depuis plusieurs mois sur l’aluminium vaccinal et notamment la myofasciite à macrophages qui peut se manifester plus de dix ans après la dernière vaccination.

    Cet adjuvant présent dans la majorité des vaccins n’est malheureusement pas que neurotoxique. Tumeurs et cancers sont également régulièrement observées chez l’animal - parfois même plusieurs années après la vaccination - mais aussi chez l’homme.

    Chez les animaux vaccinés : fréquence croissante des cancers de préférence au point d’injection des vaccins qui font également appel à l’hydroxyde d’aluminium.

    Serait-ce encore une coïncidence fortuite ?

    Les tumeurs sont généralement décrites dans les revues médicales comme sarcomes félins post-vaccinaux, sarcomes liés aux vaccins, ou sarcomes à l'emplacement de la vaccination. La tumeur féline post-vaccinale la plus fréquemment rapportée est le fibrosarcome, mais d'autres types de tumeurs ont aussi été signalées, tels des chondrosarcomes, rhabdomyosarcomes, sarcomes myofibroblastiques, ostéosarcomes, histiocytomes fibreux malins, sarcomes indifférenciés et tumeurs multiples. Suivant les publications, leur fréquence — qui ne cesse de croître — varie de 1 ou 2 par 10 000 à 13 par 10 000 chats vaccinés.

    En 1991, aux Etats-Unis, on a signalé une augmentation de l'incidence des sarcomes cutanés félins, coïncidant avec la législation de Pennsylvanie qui rend obligatoire la vaccination antirabique des chats. Depuis, parallèlement à l'augmentation de la fréquence des cancers aux points d’injection vaccinale, il a été mis en évidence une relation entre les dates de vaccination, les points d’injection et l’occurrence des tumeurs. Alors qu’aucune prédisposition de race, de sexe ou d’âge n'a été démontrée, l'étiologie paraît être multifactorielle, impliquant une interaction co-carcinogénique. Les causes proposées et actuellement étudiées comprennent l'inflammation chronique et photo-oncogénique induite sur le lieu de la vaccination par des adjuvants vaccinaux, particulièrement l’hydroxyde d’aluminium, les antigènes vaccinaux, les cytokines et la présence de rétrovirus félin exogènes et endogènes.

    Histologiquement, on a observé le développement d'inflammations chroniques locales et de granulomes infiltrés par des lymphocytes et des macrophages à l'emplacement des vaccinations chez les chats et les chiens. On a détecté dans ces macrophages une matière étrangère composée d'aluminium et d'oxygène pouvant provoquer une réparation fibreuse anormale des tissus conjonctifs, secondaire à l'inflammation persistante et aux réactions immunitaires initiées. Cependant, certains sarcomes survenus après vaccination ne contenaient pas d'adjuvants à base d'aluminium, ce qui pourrait laisser supposer que, dans certains cas, l'aluminium ne serait que l’instigateur d'une réaction inflammatoire chronique permettant l'action du ou des facteurs carcinogéniques.

    Pas moins d’une quarantaine de publications scientifiques abordent ce sujet avec le même leitmotiv : “ Vaccinons-nous trop ? ” (cf. Smith C A. in J. Am. Vet. Med. Assoc., 15 août 1995 ; 15 ; 207(4) : 421 – 425). Mais les autorités sanitaires ne répondent jamais à la question soulevée par ces publications scientifiques concordantes ayant fait l’objet d’un remarquable travail de synthèse, publié par Shane Ryan en 1998 (cf. Shane Ryan in Singapore Veterinary Journal, 22 : 65-73).

    Selon une étude réalisée chez les animaux de compagnie, entre 1982 et 1993, dans 258 cliniques américaines, le nombre de cancers au point d’injection, a été multiplié par 18,4, tandis que celui des cancers en dehors des points d’injection n’a été multiplié que par 5,7. L’hydroxyde d’aluminium a été très souvent retrouvé dans les macrophages à la biopsie (Cf., Lester, S & al., Journal of the american animal hospital association, 1996).

    Transmise à la presse radiotélévisée publique et privée, cette étude a reçu un écho du seul Journal de 13 heures de Tf1 du mardi 5 mars 2001. Interrogé sur la relation éventuelle entre la survenue de ces cancers, la découverte d’aluminium dans les macrophages à proximité de la tumeur et l’utilisation de l’aluminium dans ces vaccins, un vétérinaire de l’école de Maisons Alfort s’est contenté de mettre en avant des facteurs génétiques…

    Curieusement, depuis quelques années, les écoles vétérinaires belges conseillent de vacciner les animaux domestiques dans les régions pauvres en tissu adipeux comme la queue plutôt que dans la fesse ou l’épaule au cas où….

    Des tumeurs chez l’homme

    La théorie, envisagée par les vétérinaires, semble malheureusement être confirmée en médecine humaine, avec la survenue dramatique de cancers après un vaccin contenant de l’aluminium : en 1995, un médecin de l’Hérault, vaccina son fils âgé de 16 ans contre l’hépatite B. Dans les trois jours qui suivirent apparut une tuméfaction douloureuse au point d’injection. Son père l’emmena immédiatement à Villejuif mais, le temps de faire les examens radiologiques, la masse avait doublé de volume. L’adolescent fut opéré d’un rhabdomyosarcome de la fesse, là où il avait reçu le vaccin dix jours auparavant.

    En 1998, deux adolescentes des Landes furent opérées d'une tumeur de la mâchoire. Elles fréquentaient le même établissement scolaire où elles avaient reçu à la même période le vaccin hépatite B et s'étaient retrouvées voisines de chambre lors de leur hospitalisation. Quelques mois plus tard, deux autres adolescentes landaises furent également opérées d’une tumeur de la mâchoire, la tumeur étant apparue peu après la même vaccination.

    Il paraît difficile d’écarter une relation de cause à effet comme d’affirmer que ce type de rhabdomyosarcome de la fesse et ces tumeurs de la mâchoire n’aient pas été observés dans d’autres régions françaises au décours de la massive campagne de vaccination contre l’hépatite B.

    De par l’espérance de vie trois fois plus courte chez les animaux domestiques, faut-il craindre à moyen et long termes une flambée de cancers chez l’homme en relation avec cet adjuvant reconnu neurotoxique mais aussi cancérigène ?



    Dr Marc VERCOUTERE


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   11.12.12 10:48

    Voilà ce qu'il se passe en Belgique au sujet des vaccins et des autorités sanitaires ... Bien sûr ce n'est pas la France, mais ça me rappelle vaguement quelque chose .... :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   13.12.12 17:07

    CONFÉRENCE DE PRESSE aujourd'hui à 14h

    DES MÉTAUX TOXIQUES DANS LES VACCINS,
    UN DANGEREUX MÉLANGE DES GENRES

    Mairie du 2e, 8 rue de la banque 75002 Paris
    Salle des mariages (1er étage)

    La science nous alerte depuis plusieurs années : les métaux toxiques contenus dans les vaccins pourraient être un vecteur de deux épidémies que nous traversons : celle des maladies neurologiques (autisme, maladie d’Alzheimer, sclérose en plaques, etc.) comme celle des maladies environnementales émergentes (syndrome de fatigue chronique, fibromyalgie, sensibilité chimique multiple, etc.).

    La France commence à prendre la mesure des dangers liés aux métaux toxiques, notamment dans leurs usages médicaux, puisqu’elle envisage désormais l’interdiction du mercure dentaire.

    Cette conscience doit s’étendre jusqu’aux vaccins. Il est temps que les autorités sanitaires mettent fin à leur attitude de déni et qu’elles se saisissent enfin de ce brûlant dossier de santé publique.

    Programme :

    > Romain GHERARDI(a) - L’état de la science sur l’aluminium vaccinal.
    > André PICOT(b) - Thimérosal, mercure et métaux lourds.
    > Marie GROSMAN(c) - Les effets neurotoxiques du mercure.
    > André CICOLELLA(d) - Plaidoyer pour sortir du déni.

    (a) Directeur de l’Unité INSERM U955 E10 de l’Université Paris-Est « interactions cellulaires dans le système neuromusculaire », chef de service d’Histologie-Embryologie de l’hôpital Henri Mondor Créteil).
    (b) Toxicochimiste, directeur de Recherche honoraire au CNRS, expert honoraire à la Commission européenne de fixation des normes des produits chimiques en milieu de travail (Scoel, Luxembourg)
    (c) Agrégée en Sciences de la Vie et de la Terre, spécialiste en santé publique.
    (d) Chercheur chimiste toxicologue, spécialiste de l’évaluation des risques.


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   13.12.12 17:44

    Villeneuve. Il se fait vacciner contre le tétanos et contracte une grave maladie

    «Il existe d'autres adjuvants que le sel d'aluminium pour les vaccinations» explique Pierre Bonizzoni.

    Depuis une simple vaccination contre le tétanos, Pierre Bonizzoni est atteint d'une myofasciite à macrophages. Il combat depuis contre les «adjuvants vaccinaux».

    «Je suis atteint de myofasciite à macrophages.» Il faut au moins être médecin pour savoir exactement de quoi on parle. Pierre Bonizzoni n'est pas médecin, mais lui, souffre de cette pathologie depuis 1995. Et il peut très bien donner la date exacte du début de ses problèmes, «un rappel de vaccin contre le tétanos.» À partir de ce moment-là, les problèmes se sont ajoutés les uns aux autres. «En terme savant on parle de maladie neuromusculaire. mais il aura fallu attendre plus de 4 ans pour définir exactement la nature des symptômes qui lui «bouffent la vie», petit à petit» explique son épouse. «De la fatigue, des douleurs musculaires, l'envie de dormir et rien ni personne pour expliquer les origines du mal. On est même passés pour des fous». Localement, pas de solution. Un médecin décide alors d'aller voir plus loin et envoie Pierre Bonizzoni au Tripode de Bordeaux . Il faudra une biopsie pour détecter l'origine du mal, «les sels d'aluminium utilisés comme adjuvants vaccinaux.» Connaître l'origine c'est une chose, et la guérison ? «La maladie n'est pas évolutive mais il faut apprendre à vivre avec». En clair, pas de réponse médicale. «Si pour nous les choses ne peuvent pas s'arranger, nous sommes membres d'une des nombreuses associations» explique Mme Bonizzoni, «c'est pour les autres que nous agissons, tous les autres.» Dans son esprit, toute la population est concernée, homme ou femme, jeunes et moins jeunes, «forcément concernée puisqu'on est tous susceptibles d'être vaccinés un jour ou l'autre. D'ailleurs on trouve dans l'association des jeunes de 18 ans qui rencontrent les mêmes difficultés.» Pour Pierre Bonizzoni, «hypersportif», la difficulté fut bien de n'être plus capable, pour cause de myofasciite, de pratiquer toutes les activités sportives qui lui permettait une vie sociale. «Il faut comprendre que la dépression n'est pas loin» ajoute son épouse. «Attention, ce n'est pas un combat contre la vaccination. Mais on ne peut pas admettre que la vaccination qui est faite pour lutter contre certaines maladies soit à l'origine de problème encore plus grave.»

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   14.12.12 10:01

    UNE AUTRE PETITION A SIGNER, qui se rapproche beaucoup de celle du sujet, conflits d'intérêts des labos et médicaments dangereux :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   14.12.12 14:13

    « L'aluminium des vaccins m'a rendue malade »

    Karen Bouillot présente « Quand l'aluminium nous empoisonne » de Virginie Belle et des extraits de la page facebook Vaccins et aluminium.
    .
    Karen Bouillot est atteinte de myofasciite à macrophages. Cette maladie rare serait induitepar l'hydroxide d'aluminium présent dans 60 % des vaccins.

    Depuis le 26 novembre, un groupe de 25 personnes, malades et proches, est mobilisé à Paris, à l'initiative de l'association E3M (Entraide aux malades de myofasciite à macrophages). L'association, soutenue par les ex-ministres Corinne Lepage et Dominique Voynet, a déjà interpellé Marisol Touraine, la ministre de la Santé, sur les dangers de l'adjuvant aluminium présent dans les vaccins. Le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine a déclaré en mai « enragé de voir que ce problème est totalement nié pour des intérêts pharmaceutiques, des intérêts politiques. » Sept personnes ont entamé une grève de la faim et deux la poursuivent encore aujourd'hui, à Paris dans la cour de l'Hôtel de ville du IIearrondissement. J'ai moi-même fais une grève de la faim à leurs côtés pendant trois jours.
    E3M n'est absolument pas anti-vaccinale. Elle demande aux autorités sanitaires d'appliquer le principe de précaution. François Hollande, durant sa campagne présidentielle, avait d'ailleurs rappelé l'importance du principe de précaution en prenant comme exemple précisément cette maladie. Il avait expliqué que le doute devait profiter aux patients. Pourtant, aujourd'hui ce n'est pas ce qui est appliqué.

    Dans un premier temps, en remettant à disposition immédiatement un vaccin DTPolio (le seul obligatoire chez les enfants) sans aluminium comme cela existait déjà jusqu'en 2008. Et dans un second, en retirant du marché les vaccins contenant des adjuvants aluminium.

    Elle demande aussi la poursuite de la recherche par l'Inserm sur ces vaccins et dont le financement a été stoppé. De plus en plus de spécialistes à travers le monde, dont les États-Unis, confirment le lien de cause à effet.

    Cette maladie dont je souffre est une myopathie inflammatoire qui serait induite par l'hydroxide d'aluminium présent dans 60 % des vaccins. Probablement dû à une susceptibilité génétique chez certaines personnes qui le cumulent au lieu de l'évacuer. Il pourrait y avoir aussi un lien entre l'adjuvant aluminium et d'autres formes de myopathie ou une des formes de sclérose (SLA).

    Je suis tombée malade en 2006, diagnostiquée en 2008 syndromes de fatigue chronique. Il y a une véritable ignorance même chez les neurologues. Entre ces deux dates, personnes n'a su me dire ce que j'avais, on m'a prescrit beaucoup d'antidouleur. C'est un peu comme la narcolepsie, les symptômes sont une fatigue énorme, des douleurs chroniques articulaires et musculaires ainsi que des maux de tête épouvantables. Au début de la maladie je pouvais dormir parfois jusqu'à 17 heures par jour. La concentration est devenue compliquée, je ne supporte plus le soleil. Un traitement depuis trois ans me permet d'être plus présente, plus concentrée et de moins dormir.

    Je travaille dans le milieu médical à Granville. Depuis 2006, j'ai été d'abord longuement arrêtée puis j'ai repris en mi-temps thérapeutique. Je rencontre de nombreuses difficultés : les souffrances physiques, la gestion du quotidien, l'incompréhension de nombreuses personnes liée à l'ignorance de cette maladie. Je me bats face aux institutions, malgré mon état, pour faire reconnaître et accepter mes droits. »


    Recueilli parJean-René RIVOAL. Ouest-France


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    mesgalgas
    ......
    ......
    avatar

    Date d'inscription : 21/04/2011
    Age : 66
    Localisation : le berry(18); x la somme ( 80 )

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   14.12.12 14:24

    SIGNEE



     ______________________________________________________________________
      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


       DIVA  BILKA  BRUJA IZA .
      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  LISTA toujours dans mon coeur.


    Revenir en haut Aller en bas
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   15.12.12 11:45

    Merci Mesgalgas !!!


    La conférence de presse sur les métaux lourds et les autres pathologies associées..
    par vaccins et aluminium, vendredi 14 décembre 2012, 23:50 ·
    .

    L’aluminium est le troisième élément le plus abondant de l’écorce terrestre, après l’oxygène et le silicium.L’Homme y est exposé de façon naturelle, mais aussi industrielle ; les propriétés de l’aluminium (résistance à la corrosion, légèreté, malléabilité, ductilité, conductivité électrique et chimique, etc.) en font un matériau très utilisé, que ce soit dans l’industrie du bâtiment, les transports, l’agroalimentaire, la pharmacie, la chirurgie, ou le traitement des eaux d’alimentation.

    En 1921, un article scientifique rapportait pour la première fois des signes de toxicité de l’aluminium chez l’homme : un ouvrier qui respirait sur son lieu de travail de l’aluminium avait développé une encéphalopathie.À la même époque, le biologiste Gaston Ramon inventait l’adjuvant vaccinal, cette substance qui, administrée avec l’antigène, a pour vocation de stimuler le système immunitaire, et donc de renforcer et prolonger la réponse de l’organisme, tout en utilisant moins d’antigène.Quelques années plus tard, en 1926, on utilisait pour la première fois l’hydroxyde d’aluminium comme adjuvant dans un vaccin. Il était admis que la dose d’aluminium injecté était trop faible pour exercer une activité toxique, d’autant que l’on supposait qu’il était évacué très rapidement par l’organisme.A la fin des années 1960, plusieurs publications démontrèrent que l’utilisation des sels d’aluminium dans les vaccins pouvait jouer un rôle important dans le développement de phénomènes allergiques. De ce fait, dès 1972, l’Institut Pasteur retira les sels d’aluminium de tous ses vaccins, et les remplaça par le phosphate de calcium, composant naturel de l’organisme.Le rachat de l’Institut Pasteur par l’Institut Mérieux entraîna l’uniformisation des processus de fabrication et l’arrêt des vaccins adjuvantés sur phosphate de calcium, malgré les alertes lancées par les chercheurs de l’Institut Pasteur.eL’usage de l’aluminium dans les vaccins est largement controversé : en effet, les connaissances sur la neurotoxicité des sels d’aluminium se sont largement développées en presque un siècle.En 1972, notamment, paraissait le premier article sur l’encéphalopathie des dialysés : chez des patients pour lesquels on avait préparé une solution de dialyse avec de l’eau contenant de l’aluminium, se sont déclenchés des symptômes de démence, de troubles du langage, des convulsions, etc.Depuis les années 1960, en France, l’eau du robinet contient des sels d’aluminium dont la fonction est de la rendre plus transparente. Cette pratique a certes commencé à diminuer progressivement à partir de la fin des années 1970 ; elle reste néanmoins d’actualité pour 16 millions de Français, et 4 millions d’entre eux boivent des quantités qui dépassent la norme. Or en 1998, une vaste étude épidémiologique de l’Inserm montrait qu’en consommant de l’eau du robinet dont le taux d’aluminium atteint le taux fréquent de 100 μg/l, on multiplie par deux le risque de contracter la maladie d’Alzheimer.Le Professeur Gherardi et son équipe ont démontré au début des années 2000 que des lésions post-vaccinales contenant des sels d’aluminium pouvaient persister plusieurs années après l’injection. Elles étaient notamment associées à des symptômes de fatigue et de douleurs généralisées, ainsi qu’à des cas de sclérose en plaque.4Depuis, ces chercheurs ont suivi le parcours de l’adjuvant, injecté dans le muscle de la souris : les particules d’aluminium sont capturées par les macrophages, puis aspirées par le ganglion lymphatique.

    L’hydroxyde d’aluminium entre donc aujourd’hui dans la composition de tous les vaccins obligatoires et de plusieurs autres – ainsi des vaccins contre le tétanos (TETANIQUE PASTEUR), la coqueluche (VAXICOQ), de ceux qui associent la diphtérie au tétanos (DIFTAVAX), auxquels on peut encore associer la coqueluche (D.T.COQ, REVAXIS), la poliomyélite (DDTCP PASTEUR, TETRACOQ, TETRAVAC ACELLULAIRE), l’haemophilus influenzae B (HIB, PENTACOQ, PENTAVAC, PENT-HIBest) et l’hépatite B (INFANRIX). C’est aussi le cas du vaccin contre l’encéphalite à tiques (TICOVAC), et surtout de ceux contre l’hépatite A (AVAXIM, HAVRIX), l’hépatite B (ENGERIX B, GENHEVAC B PASTEUR, HB VAX DNA), ou les deux hépatites A et B (TWINRIX).elles regagnent le sang et colonisent à partir du 21e jour la rate, le foie, puis le cerveau dans lequel elles pénètrent constamment, en faible quantité, et d’où elles ne sortiront plus.Par ailleurs, des expériences chez la souris ont montré que l’aluminium pouvait induire des troubles cognitifs à de faibles niveaux d’exposition, comparables à ceux auxquels la population humaine est soumise.Des injections d’hydroxyde d’aluminium chez ces rongeurs, à des doses équivalentes à celles administrées aux hommes lors des vaccinations, augmentent l’apoptose des neurones moteurs, produisent des phénomènes inflammatoires dans le système nerveux central et induisent la présence de protéines tau caractéristiques de la maladie d’Alzheimer.S’appuyant sur la démonstration de la toxicité, pour le système immunitaire comme pour le système nerveux central, des sels d’aluminium utilisés dans les vaccins, certains auteurs estiment qu’il faut réévaluer le rapport bénéfice/risque,8 notamment pour les enfants, dont l’organisme est en développement.

    L’extrême toxicité du mercure est connue depuis l’antiquité chinoise. L’intoxication classique au mercure s’appelle hydrargyrisme : elle recouvre des troubles et maladies neurologiques et elle est inscrite en France au tableau des maladies professionnelles depuis 1919. Mais bien d’autres pathologies devraient être prises en considération.Le mercure est un neurotoxique, un néphrotoxique, un immunotoxique et, selon ses espèces chimiques, un génotoxique et un perturbateur endocrinien. Il est classé parmi les substances CMR2 (cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction) qui doivent être éliminées de tous leurs usages.Les utilisations actuelles du mercure sont nombreuses et nous exposent diversement. Dans les pays de l’OCDE et en Amérique, le premier contributeur de la charge corporelle en mercure est, de très loin, l’amalgame dentaire, constitué pour moitié de mercure métal.10 Nous y sommes également exposés par notre alimentation, notamment quand nous consommons des poissons de fin de chaîne alimentaire, fortement contaminés par le méthylmercure.Dans un certain nombre de médicaments et de biocides, le mercure est utilisé sous la forme d'un composé chimique organomercuriel, qui entre dans la composition du thimérosal. Celui-ci, synthétisé à la fin des 1920, a été utilisé comme conservateur dans les vaccins multidoses dès les années 1930, afin d’empêcher la contamination bactérienne ou fongique.fUne fois injecté dans le corps humain, le thimérosal se décompose en acide thiosalicylique et en cation éthylmercuriqueg.Il a été démontré chez le singe qu’une partie du mercure injecté passe dans le cerveau du nourrisson y est piégée sous forme de mercure inorganique (Hgi), puissant neurotoxique, pour une longue période.Des expérimentations chez les rongeurs ont mis en évidence que l’exposition prénatale ou postnatale à l’éthylmercure a des effets néfastes sur le cerveau en développement. Ces effets ont été confirmés chez le primate : le tout jeune macaque auquel on administre un vaccin contre l’hépatite B contenant du thimérosal a du retard dans l’acquisition des réflexes fondamentaux.Chez l’Homme, une étude récente a montré que les nourrissons exposés au thimérosal vaccinal avaient un développement psychomoteur perturbé entre un et deux ans.15Une série d’études épidémiologiques a montré que les vaccins contenant du thimérosal, inoculés en routine aux enfants, étaient significativement associés à des troubles du développement (autisme, troubles de la parole, retard mental, spasmes infantiles, etc.).Les mécanismes impliqués sont bien documentés : la présence de faibles doses de mercure inorganique dans le cerveau induit une désagrégation du squelette interne des neurones, une agression oxydante et une neuroinflammation, l’activation des cellules gliales (cellules de soutien des neurones) et un dysfonctionnement des mitochondies, la perturbation de l’homéostasie calcique et celle de plusieurs neuromédiateurs (glutamate, GABA).A la fin des années 90, les agences sanitaires ont demandé aux fabricants, « à titre de précaution », d’éliminer le mercure des vaccins, ce qui a été fait pour la plupart des vaccins à l’exception des vaccins antigrippaux. Dix ansf Aujourd’hui, les vaccins contenant du thimérosal disponibles en France sont ceux qui protègent de la grippe (FLUVIRINE, VAXIGRIP, FLUARIX, IMMUGRIP, INFLUVAC, MUTAGRIP, VAXIGRIP), et de l’hépatite B (ENGERIX B, HBVAX DNA)g FICHE RESUMEE TOXICO ECOTOXICO CHIMIQUE FRTEC N°8 – Thimérosal - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] tard, les agences ont reculé et ont « blanchi » l’éthylmercure vaccinal. En dépit des récentes connaissances scientifiques, la plupart des rapports officiels professent donc l’innocuité des vaccins contenant du mercure, quoique avec parfois une certaine prudence : « Ces analyses convergent pour considérer que l’existence du risque neurologique n’est pas établie au plan scientifique sur la base des études épidémiologiques existantes, sans que ces études permettent pour autant de l’écarter ».hIl est choquant de constater avec quelle « légèreté » scientifique ce blanc-seing d’innocuité a été délivré, puisqu’il est basé sur de rares études menées sur des souris adultes, qui ont démontré que l’éthylmercure restait moins longtemps dans le sang que le méthylmercure (sur lequel les normes de sécurité ont été établies). Les autorités sanitaires refusent ainsi d’admettre des faits scientifiquement établis, comme l’accumulation de mercure dans le cerveau après injection de vaccin contenant du thimérosal. Cependant, les conflits d’intérêts sont extrêmement prégnants dans les groupes d’experts officiels, le sujet étant hautement sensible. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Les maladies neurologiques associées au mercure et à l’aluminium

    Les troubles du spectre autistique (TSA)Les TSA sont des troubles du développement caractérisés par une altération de l’interaction sociale et de la communication, des comportements répétitifs et stéréotypés ainsi que, souvent, un retard mental.Ils affectent en France environ 500 000 personnes – un enfant sur 150 selon la Haute Autorité de Santé, et cette prévalence est en très forte augmentation depuis les dernières décennies.iLa prévalence des TSA est corrélée avec l’exposition aux vaccins contenant des sels d’aluminium.19On a montré que les cheveux des enfants souffrant de TSA contiennent plus d’aluminium que ceux des enfants non autistes. De même, ils évacuent dans l’urine davantage d’aluminium, de baryum, de cérium, de mercure et de plomb.D’un point de vue biochimique, on dispose également d’éléments pour avancer que l’aluminium peut contribuer aux symptômes de l’autisme. En effet, il fait partie des substances neurotoxiques qui, comme le mercure, peuvent élever la concentration de glutamate (un neurotransmetteur à potentiel excito-toxique) à des niveaux susceptibles d’entraîner une neurodégénération et, dans le cerveau en développement, à des anomalies de la connectique neuronale– phénomènes que l’on trouve à l’origine d’une partie des symptômes que recouvrent les TSA. On a également constaté chez les sujets autistes une activation chronique de la microglie que l’aluminium vaccinal est capable d’initier.Une équipe de chercheurs américains a mis en évidence une association entre la vaccination de nourrissons avec le ROR contenant de l’aluminium et la survenue d’un syndrome autistique.

    Plusieurs études ont montré une relation entre une exposition environnementale au mercure et le risque d’autisme. En particulier, on a pu constater une corrélation entre la gravité des symptômes et les doses de mercure administré par les vaccins aux nourrissons.Certaines publications ont également indiqué que les mères des enfants autistes ont été davantage exposées au mercure.D’autres ont établi que les enfants autistes éliminent en moyenne plus difficilement le mercure, comme en témoigne la faible concentration de ce métal dans les cheveux et les ongles des enfants touchés par cette pathologie,bien inférieure à celle des enfants indemnes autant exposés au mercure.Il s’ensuit que les enfants autistes sont davantage imprégnés par le mercure, comme l’atteste la concentration en mercure dans leurs dents de lait, significativement plus élevée que la moyenne.31Ceci est confirmé par des études qui ont mis en évidence, chez les enfants souffrant de TSA, un profil de porphyrines urinaires typique de l’inhibition par le mercure de certaines enzymes de la voie de synthèse de l’hème.32Plusieurs revues ont souligné un parallélisme étroit entre les effets neurologiques d’une intoxication mercurielle et les caractéristiques cérébrales observées dans l’autisme.33Enfin une étude a mis en évidence que l’injection de thimérosal chez la souris entraîne dans le cervelet l’apparition de marqueurs biologiques, ce qui pourrait accréditer la responsabilité des vaccins contenant du mercure dans le déclenchement de l’autisme. La maladie d’Alzheimer (MA)La MA entraîne une démence neurodégénérative qui touche d’abord les fonctions cognitives et se répercute sur le comportement et la sociabilité. Elle est caractérisée par des plaques séniles (dépôts de peptide β-amyloïdes) et des amas neurofibrillaires dans le cortex cérébral et de la substance grise sous-corticale.Selon les estimations de l’Inserm, il y aurait en France environ 860 000 personnes souffrant de démences de type Alzheimer, et le nombre de malades devrait atteindre deux millions en 2020. L’augmentation de l’incidence est si rapide que l’on prévoit que 3% de la population sera affectée en 2050, au lieu de 1,2% aujourd’hui.

    Il a été établi dans les années 90 que, chez les insuffisants rénaux auxquels on administrait des solutions de dialyse contenant de l’aluminium, des phénomènes analogues à ceux que l’on constate dans la MA se produisaient dans leur cerveau.Il a ensuite été démontré que la consommation d’eau du robinet traitée à l’aluminium doublait le risque de souffrir de la MA.36Les effets de l’aluminium sur le cerveau sont si comparables à ce qu’on observe dans la MA que, dans les expérimentations chez la souris, on reproduit la MA en inoculant de l’aluminium à l’animal.A partir d’expériences chez la souris, on a pu émettre l’hypothèse que l’absorption chronique d’aluminium entraînerait une agression chronique oxydante à l’origine des accumulations de dépôts β-amyloïdes qui entravent la communication neuronale.On sait que l’hippocampe des personnes atteintes de MA contient plus d’aluminium que celui des sujets sains.40 Précisément, dans l'hippocampe et le lobe temporal de ces malades, on a détecté de l’aluminium dans les dépôts amyloïdes qui se trouvent au centre des plaques séniles.41Les sels d’aluminium provoquent des phénomènes inflammatoires dans le cerveau qui augmentent le nombre de protéines précurseurs de l'amyloïde.42D’autres ions métalliques favorisent l’agrégation des dépôts de β-amyloïdes ; mais seul l’aluminium s’est avéré capable de déclencher le précurseur de l'amyloïde et la surproduction de protéines tau181 typique de la MA.

    Le rôle de l’aluminium dans la dégénérescence neurofibrillaire a été mis en évidence.Enfin, on a remarqué que l’aluminium perturbe l’homéostasie du calcium d’une manière analogue à ce qui se passe dans la MA.Plusieurs revues parues ces dernières années s’accordent pour dire que l’hypothèse d’une implication de l’aluminium dans l’étiologie de la MA ne pouvait pas sérieusement être écartée.Le cerveau des MA possède également des concentrations mercurielles plus élevées que celui des témoins, notamment dans le noyau basal de Meynert, région centrale du cerveau où la dégénérescence neuronale est la plus marquée dans cette pathologie.Les MA ont par ailleurs dans la majorité des cas un taux de mercure sanguin 2 à 3 fois plus élevé que celui des témoins. La concentration du mercure sanguin est de plus corrélée à la quantité de protéines β-amyloïdes déposées.La présence de faibles doses de mercure inorganique est à l’origine de perturbations que l’on retrouve dans la MA : il induit des perturbations dans la machinerie énergétique de la cellule (mitochondries), dans l’homéostasie du calcium et de plusieurs neuromédiateurs, induit la formation d’espèces réactives oxygénées et de radical hydroxyle et accroît ainsi l’agression oxydante qui peut conduire à une dégénérescence neuronale d’autant que les mécanismes de défense sont inhibés (glutathion…). Le mercure inorganique est un puissant poison de la tubuline formant le squelette interne des neurones, entraînant la formation d’amas de neurofibrilles, l’un des principaux marqueurs de la maladie.http://www.fondation-alzheimer.org/content/

    Par ailleurs, il est bien établi que le principal facteur de susceptibilité génétique de la MA est l’apolipoprotéine E (APOE) : les porteurs des versions génétiques (allèles) APOE2 ont beaucoup moins de risques de développer la maladie que les porteurs de la version APOE4. Or ces derniers s’avèrent incapables d’éliminer le mercure de leur cerveau car les protéines codées par leurs gènes APOE4 ne contiennent pas de liaisons soufrées contrairement aux protéines des porteurs de gènes APOE2 qui se lient fortement au mercure cérébral et l’expulsent hors du cerveau.

    La sclérose en plaque, La SEP se caractérise par des plaques disséminées de démyélinisation dans le cerveau et la moelle épinière, qui perturbent le transport de l’information dans les neurones. Les symptômes comprennent des anomalies visuelles et oculomotrices, des paresthésies,k une fatigue musculaire. La maladie progresse par poussées qui conduisent progressivement à l’invalidité.En 2006, selon le Livre Blanc de la sclérose en plaques, elle concernait 80 000 personnes en France.lDès 1992, on envisageait que l’aluminium pouvait induire un déficit en magnésium au niveau du système nerveux central et qu’on pouvait pour cette raison le considérer comme un facteur de risque dans l’étiologie de la SEP.En 2001, l’association entre la lésion caractéristique de la myofasciite à macrophages post-vaccinale et la SEP avait été établie pour plusieurs patients.Aussi, en 2006, des chercheurs s’appuyant sur les niveaux de biomarqueurs urinaires révélant du stress oxydatif ainsi que des niveau élevés de fer, de silicium et d’aluminium chez les malades de la SEP, avançaient que « l’aluminium pourrait être un facteur environnemental jusqu’ici méconnu associé à l'étiologie de la SEP ».Même s’il n’agit pas seul, l’aluminium est susceptible de contribuer au développement de la maladie. Dans une population exposée par son alimentation à des niveaux élevés d’aluminium, de strontium, de baryum, de fer et de manganèse (associés à des déficiences en magnésium et en calcium), on a observé une incidence importante de maladies d’Alzheimer et de SEP Une récente étude de cas a montré chez un patient touché par la SEP, dont on avait mis en valeur qu’il souffrait à la fois de stress oxydatif et d’une déficience en métaux essentiels, qu’il était effectivement intoxiqué à un certain nombre de métaux toxiques – plomb, cadmium, manganèse, aluminium, fer, cuivre et lithium.56 Une autre étude de cas de 2012 a révélé chez un second patient atteint de SEP des taux élevés de plomb, d’aluminium et de mercure.L’implication du mercure dans l’étiologie de la SEP est également une question posée depuis les années 1990, notamment à partir de l’exposition au mercure dentaire. On a montré que les sujets atteints de SEP et portant des amalgames dentaires avaient significativement plus de poussées que les malades auxquels on avait retiré les amalgames.Sur le plan épidémiologique, une publication de 1998 a montré une association positive entre le nombre d’amalgames dentaires et la SEP, même si cette augmentation n’a pas été jugée « significative ». Une revue de 2007 parvenait au même résultat.60 Mais une étude rétrospective de 2004 portant sur une cohorte de 20 000 personnes va beaucoup plus loin, en constatant un risque de SEP accru de 24% par amalgame supplémentaire.Une étude récente a également montré que les concentrations de mercure dans le sérum sont plus importantes chez les personnes touchées par cette maladie. De même, on sait que les taux de mercure dans le liquide céphalorachidien de patients atteints de SEP sont 8 fois plus importants que ceux des sujets en bonne santé.Dans une étude menée sur 4 patients atteints de SEP, le retrait d’amalgames dans des conditions sécurisées conduit à des changements spectaculaires, rapides et durables, dans les caractéristiques des protéines du liquide céphalorachidien typiques de la SEP. Troubles de la sensibilité tactile désagréables mais non douloureux : fourmillements, picotements, engourdissements, etc.l [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Lesmaladies environnementales émergentes désignent un ensemble de pathologies qui forment entre elles un continuum. Ces affections se caractérisent par une détresse de l’organisme dans des conditions où la plupart des autres individus n’accusent aucune souffrance. L’exposition à un effort, à un stress, à un agent chimique ou physique se manifeste, chez les sujets touchés, par des symptômes non spécifiques qui conduisent, à mesure que leur gravité progresse, vers une véritable désaffiliation sociale.Cette hypersensibilité se retrouve dans la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique, le syndrome de l’intestin irritable, le syndrome post traumatique, le syndrome de la guerre du Golfe, la sensibilité chimique multiple ou le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques…La comorbidité entre ces conditions est importante,65 au point que certains auteurs suggèrent qu’il s’agirait en fait d’un seul syndrome.

    Prises ensemble, la prévalence de ces maladies atteint aisément 5 %. Pourtant elles sont entourées de déni. La formation des médecins à ce sujet, quasi inexistante, condamne les malades à une éprouvante errance médicale ainsi qu’à des psychiatrisations abusives. L’absence de reconnaissance officielle, pour une large partie de ces pathologies (notamment la sensibilité chimique multiple et le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques), interdit même aux malades toute prise en charge médicale, car l’environnement et les pratiques, en milieu hospitalier comme en médecine de ville, ne sont absolument pas adaptés.Parmi ces pathologies, ce qu’on appelle « Syndrome de Fatigue Chronique » ou Encephalomyélite Myalgique (SFC/EM), désigne une fatigue intense d’une durée de plus de 6 mois, à laquelle sont associés d’autres symptômes, notamment des douleurs articulaires et musculaires ainsi que des troubles cognitifs.Mal défini, mal connu, la prévalence du SFC/EM est difficile à estimer ; la France ne s’est pas penchée sur cette question. Aux Pays-Bas, on l’a évaluée à 1 % ; au Japon, à 1,5 %.68Les personnes touchées sont en très mauvaise santé69 et leur qualité de vie est sensiblement amoindrie.70 Leur prise en charge n’est absolument pas satisfaisante car les médecins sont généralement désemparés face à eux.Or, la symptomatologie de la myofasciite à macrophages se confond étrangement avec celle du SFC/EM. On a par ailleurs constaté des niveaux d’aluminium plus importants dans le sérum des malades atteints du SFC/EM « idiopathique ». Il est donc raisonnable de suggérer que les vaccins contenant de l’aluminium pourraient occasionner et/ou accélérer le SFC/EM.75 La question se pose également de l’implication des sels d’aluminium dans la fibromyalgie, qui est une condition proche, souvent confondue en pratique avec le SFC/EM.Mais l’implication des sels d’aluminium et du thimérosal dans les M2E pourrait être plus large. La myofasciite à macrophages est associée à des réactions d’auto-immunité : or c’est une condition que l’on retrouve très fréquemment dans les hypersensibilités, au point que la question se pose de savoir si les M2E ne seraient pas en elles-mêmes des maladies auto-immunes.De même, le mercure est un perturbateur bien connu du système immunitaire, et le thimérosal est susceptible de provoquer des réactions d’auto-immunité.Plus encore, les travaux de Martin Pall, qui proposent une hypothèse extrêmement stimulante sur l’étiologie commune des M2E, suggèrent que le mercure pourrait, comme une série d’autres substances, initier un cercle vicieux dans le système nerveux central des personnes sensibles, avec une surproduction d’oxyde nitrique entraînant une toxicité endogène lors de l’exposition à un stress.79En tout état de cause, on ne pourra pas considérer franchement le problème des M2E sans poser la question de la toxicité du thimérosal et des sels d’aluminium contenus dans les vaccins.Cette évidence a été rejetée jusqu’à aujourd’hui dans un double déni : on veut ignorer l’explosion des maladies nouvelles et, en miroir, les effets des faibles doses et des cocktails de substances toxiques auxquels nous sommes exposés.C’est ce silence qu’il faut maintenant briser.

    Conclusion Les données scientifiques sont nombreuses et consistantes, qui nous obligent à réévaluer d’urgence le rapport bénéfice/risque des métaux toxiques utilisés dans les vaccins.Les autorités sanitaires ne peuvent pas indéfiniment nier la recherche, ni en freiner les avancées : il est temps qu’elles assument sur ce point les hautes responsabilités qui leur incombent.Ces dernières années, les chercheurs ont mis à jour des liens entre, d’une part, le thimérosal et les sels d’aluminium, et d’autre part des maladies qui touchent une population extrêmement nombreuse, et toujours grandissante.Si ces hypothèses se vérifient, même partiellement, c’est une opportunité qui nous est donnée d’endiguer un fléau, plutôt que de persister à le taire, à le minimiser ou à brandir le mythe du vieillissement de la population.Il serait absurde et criminel de ne pas saisir l’occasion qui s’offre à nous.Aussi demandons-nous au ministère de la Santé : De permettre à l'Unité INSERM U 955 de l'hôpital Henri Mondor de Créteil, à la pointe de la recherche mondiale, de poursuivre ses travaux sur la myofasciite à macrophages en lui allouant les financements nécessaires. De contraindre les fabricants à mettre à disposition des patients des vaccins de base sans thimérosal ni hydroxyde d’aluminium.Plus largement, il paraît nécessaire de réviser notre façon d’envisager la santé publique en donnant à l’environnement la place qu’il occupe dans les faits, plutôt qu’en le maintenant dans un territoire séparé.Sans cette intégration, l’expérience montre que les pouvoirs publics tardent à identifier des problématiques que nous devrions déjà prendre à bras le corps.Ainsi, il est nécessaire que les plans « Autisme » et « Alzheimer » intègrent l’un et l’autre un volet environnemental.Surtout, nous demandons la création d’un plan « Maladies Environnementales Émergentes », qui permette le développement d’une recherche tournée vers les enjeux d’aujourd’hui et de demain.



    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   15.12.12 11:56

    où en sont les grévistes et qu'est-ce-que ça donne comme impact ?
    ces labos nous empoisonnent pour mieux nous vendre leur "médecines"
    Revenir en haut Aller en bas
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   15.12.12 12:06

    Je vous remets le lien FB ou vous pouvez suivre l'avancée des négociations : au bout de 20 jours : + 1 .......

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Merci de votre intérêt !! merci


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    Pamie
    .........
    .........
    avatar

    Date d'inscription : 17/12/2011
    Localisation : 33 Hourtin

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   15.12.12 13:11

    [ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Tiens, tiens, ce lien a été supprimé ou déplacé.
    Revenir en haut Aller en bas
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   15.12.12 17:41

    Témoignage de Marie-Laure Benaïm
    "Hier fut une journée très éprouvante. Nous nous sommes postés devant l'entrée du Ministère de la Santé avec les T-shirts et panneaux dès 9h du matin. Nous avons distribué des tracts sous une pluie battante,
    dans le froid.

    Pour ma part, je suis restée 5h debout devant la porte pour être vue et distribuer les tracts mais sous la pluie les gens ne s'arrêtent pas longtemps pour parler. On nous a beaucoup regardé, un peu parlé mais pas chassé (c'est déjà ça !).

    Mais l'équipe qui est là depuis le début, c'est à dire 20 jours, est fatiguée, certains passent la nuit dans le froid, devant le ministère.

    Il serait bien que les personnes qui habitent la région parisienne puissent venir nous remplacer, juste quelques heures, afin que nous puissions reprendre un minimum de forces."

    _______________________________________________________________

    "Depuis notre action, il y a une accélération des question écrites à l'assemblée nationale destinées à Marisol Touraine ! Du coup, 11 députés, de tous bords, se sont rajoutés à la longue liste de nos soutiens politiques en quelques jours...Il est important de mettre en lumière qu'il y des petites victoires qui se gagnent et qui finiront par nous faire gagner cette bataille !"


    On fait des pas de fourmis ....


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   15.12.12 18:09

    bravo, les pas de fourmis c'est quand même des pas , ça va payer, courage heureux heureux heureux
    Revenir en haut Aller en bas
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   16.12.12 15:18

    Nouvelles du "front" :

    Un Alsacien en grève de la faim contre la présence de sels d'aluminium dans les vaccins

    Laurent Lehrer est atteint depuis 14 ans d'une maladie neuromusculaire contractée d'après lui par les sels d'aluminium présents dans certains vaccins . Il participe depuis le 26 novembre à une grève de la faim à Paris.
    Laurent Lehrer, un Alsacien originaire de Schaffhouse-près-Seltz, est atteint d'une myofasciite à macrophages. Il estime avoir contracté cette maladie neuromusculaire rare à cause des sels d'aluminium présents dans certains vaccins. Comme d'autres malades, il participe depuis le 26 novembre à une grève de la faim pour alerter citoyens et élus sur les risques de l'aluminium utilisé comme adjuvant dans les vaccins.

    Aluminium dans les vaccins : l'agence du médicament va financer une étude

    L'agence du médicament (ANSM) a décidé de financer une étude sur les sels d'aluminium dans les vaccins, a indiqué vendredi le directeur général de l'agence sanitaire. Le professeur Dominique Maraninchi a précisé que la décision de prendre en charge cette étude "hors appel à projet", avait été annoncée jeudi lors d'un conseil d'administration de l'ANSM. L'agence a a été saisie récemment par la ministre de la Santé Marisol Touraine pour se pencher sur les adjuvants aluminiques dans les vaccins et la myofasciite à macrophages, une maladie décrite en 1993 par le professeur Romain Gherardi de l'hôpital Henri Mondor à Créteil.

    La maladie se traduit notamment par des douleurs musculaires et articulaires et une fatigue chronique. L'annonce intervient alors que deux femmes atteintes de myofasciite à macrophages, membres de l'association E3M (qui rassemble les personnes souffrant de cette maladie et leurs proches) observent une grève de la faim depuis fin novembre pour réclamer que la recherche sur les sels d'aluminium dans les vaccins soient renforcée.
    L'association réclame également que les autorités sanitaires françaises appliquent le principe de précaution en remettant immédiatement à disposition des vaccins sans aluminium pour les enfants, notamment un vaccin DTpolio, obligatoire pour qu'un enfant puisse entrer à la crèche ou à l'école.

    M. Maraninchi a précisé que l'agence avait répondu à Mme Touraine en annonçant le financement "de recherches transparentes" sur les vaccins et leurs impacts éventuels sur la santé. Il a ajouté que l'agence établirait le "cahier des charges" de l'étude avec le Pr Gherardi et que ce dernier participerait à l'étude "car il va de soi que le chercheur promoteur sera impliqué". En 2010, l'équipe du Pr Gherardi avait mis en évidence la migration de l'aluminium vaccinal vers le cerveau, mais un projet de recherche qu'il avait déposé dans le cadre d'un appel à projet n'avait pas été retenu en septembre dernier par l'ANSM


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    _______________________________________________________________



    Vidéo de FR3 région Alsace.
    ________________________________________________________

    ça commence à bouger ! on est encore bien loin des revendications et du minimum "syndical", mais pour y arriver, il ne faut pas mollir !!! L'affaire indigne beaucoup trop de personnes pour que ça en reste là !!
    Merci à toutes les personnes qui ont signées pour faire appliquer le fameux principe de précaution (qu'on applique d'ailleurs pour des broutilles, mais pas pour ça !!!) et qui ont fait circuler l'info ! Il faut continuer !!


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   16.12.12 15:27


    "Une quinzaine de manifestants s'est rendu cet après-midi devant l'Elysée pour mener une action flash symbolique.

    Nous avons pu dérouler notre banderole durant quelques minutes, avant d'être emmenés à l'écart du palais présidentiel où nous
    avons pu, parqués derrière des barrières métalliques, continuer à informer les passants. Les forces de l'ordre nous ont ensuite escorté jusqu'au métro le plus proche (après nous avoir sommé de ranger banderole et tee-shirts)

    Un groupe a poursuivi la distribution de tracts au Trocadéro tandis qu'un autre s'est rendu devant le Ministère de la Santé pour soutenir les grévistes de la faim, qui achèvent aujourd'hui leur 3ème jour de présence ininterrompue devant le bâtiment. Le froid, la pluie et le manque de sommeil ne parviennent pas à entamer leur détermination.

    Nous tenons une permanence demain à la yourte et devant le Ministère de la Santé, pour nous organiser au mieux dans les actions à venir."


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   16.12.12 16:07

    je leur souhaite beaucoup de courage Shocked
    Revenir en haut Aller en bas
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   21.12.12 16:35

    Communiqué de presse du 20.12.2012
    Sels d’aluminium et vaccins : la grève de la faim est terminée

    "Le mouvement collectif de grève de la faim, initié par l’association « Entraide aux Malades de Myofasciite à Macrophages (E3M) », a pris fin le 19 décembre 2012, après 24 jours d’action menée place de la Bourse (Paris 2ème) puis devant le Ministère de la Santé. Les dernières négociations se sont tenues au ministère de la santé dans la matinée de ce 19 décembre.

    Le financement de la recherche menée par l’unité INSERM de l’hôpital Henri Mondor est maintenant acquis pour 2013, il s’agit d’un évènement d’une portée considérable. Au-delà du montant qui ne sera certainement pas à la hauteur du problème de santé publique, pour la première fois au monde (à notre connaissance), un gouvernement accepte de financer une recherche sur l'utilisation des sels d'aluminium comme adjuvants vaccinaux. Il s'agit d'une décision forte.

    L’équipe Inserm de l’hôpital Henri Mondor (Créteil) pourra poursuivre ses travaux, il s’agit d’une première étape. Un comité de pilotage sera mis en place, présentant toutes les garanties de neutralité.

    Dans le même temps, la question de la remise à disposition du DTPolio sans aluminium n’est pas réglée, les agences sanitaires s’y étant particulièrement opposées.

    Les avancées scientifiques, l'arrêt du Conseil d’État reconnaissant le lien entre la myofasciite à macrophages et la vaccination, la mise en œuvre par l’État d'une recherche sur ces sujets, impliquent pourtant que le risque soit appréhendé à sa juste mesure.
    Nous avons obtenu que le sujet reste d’actualité avec les mesures suivantes :
    - De nouvelles données de pharmacovigilance concernant le DTPolio sans aluminium viennent d’être fournies par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), paraissant justifier la suspension de ce vaccin. Le contenu en sera analysé, l’ANSM s’étant engagée à fournir (à la demande) les sources ayant permis d’élaborer ces données. S’il se confirmait que ce vaccin présente un quelconque risque, il va de soi que la suspension serait justifiée. A contrario, si des erreurs manifestes étaient relevées, cela remettrait en cause le principe même de la suspension.
    - L’application du principe de précaution (mise en place d’une alternative à la vaccination aluminique en particulier pour les vaccins obligatoires, sans attendre la fin de la recherche) sera traitée par le comité de pilotage, qui tiendra sa première réunion mi-janvier.
    - L’association E3M a suggéré au ministère qu’il lance une commande publique, pour la commercialisation dans les plus brefs délais d'un DTPolio sans aluminium. Cette perspective parait économiquement extrêmement intéressante pour certains fabricants de vaccins. En effet, 900 000 doses de DTP étaient vendues chaque année avant la suspension du DTPolio. Ce chiffre devrait augmenter très fortement tant en France qu'à l'étranger, du fait de la méfiance grandissante de la population vis-à-vis des vaccins aluminiques. Le ministère a accepté d'étudier sérieusement cette proposition.

    L’association E3M a estimé que ces avancées étaient de grande importance, ce qui justifiait l’arrêt du mouvement. Pour autant, une grande vigilance sera de mise dans l’application des engagements pris par le ministère de la santé.
    La question de la toxicité de l’aluminium vaccinal est dorénavant sortie de l’anonymat. Tant en France qu’à l’étranger, un mouvement puissant est engagé."

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Le combat n'est pas encore terminé .... même si une belle bataille vient d'être gagnée !! Il faut encore obtenir au minimum le DTPolio sans alu et la poursuite de la recherche pour soigner les malades qui sont atteints ...
    Encore un grand merci aux personnes qui ont soutenu cette action et qui ont diffusé. C'est grâce à elles si on a pu en arriver là !
    Mais on ne relâche pas la pression. Je garde ce post ouvert pour vous donner les informations ultérieures des avancées de la recherche et des mesures qui seront prises pour la santé publique et le droit au principe de précaution.
    MERCI ENCORE !!


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
    Pamie
    .........
    .........
    avatar

    Date d'inscription : 17/12/2011
    Localisation : 33 Hourtin

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   21.12.12 18:41

    Bravo et bonnes fêtes vous l'avez bien mérité cheers heureux heureux
    Revenir en haut Aller en bas
    PAPOUNET
    -
    -
    avatar

    Date d'inscription : 14/12/2011
    Age : 57
    Localisation : BORDEAUX (33)

    MessageSujet: Re: une maladie qui nous concerne tous .....   26.12.12 21:37


    «L´aluminium vaccinal met en danger le cerveau des enfants», affirment deux chercheurs canadiens

    L´association belge Initiative Citoyenne soutient une marche pour la liberté vaccinale, ce vendredi 20 janvier 2012 à Bruxelles. Elle pourra s´appuyer sur une nouvelle alerte de la part de chercheurs en neurosciences canadiens concernant les dangers de l´aluminium. Cet adjuvant peut porter atteinte au développement du cerveau des enfants et endommager le système immunitaire, affirment les scientifiques de la University of British Columbia dans un article paru dans Lupus.

    Nul doute que cette nouvelle prise de position sur les dangers de l´aluminium vaccinal aura ses détracteurs. Cet adjuvant est en effet considéré comme sûr par les autorités sanitaires et l´establishment médical[1], même si un grand nombre de médecins généralistes se posent des questions sur la sécurité des vaccins[2]. En plein scandale du Médiator et face à la polémique croissante sur les conflits d´intérêts qui minent les recommandations des institutions de santé publique, il y a tout lieu de considérer avec intérêt cette récente publication, synthèse de nombreuses études sur le sujet[3].

    Christopher A. Shaw et sa collègue de l´université de British Columbia, Lucija Tomljenovic, tirent ainsi la sonnette d´alarme dans un article paru début janvier dans la revue Lupus, « Mechanisms of aluminum adjuvant toxicity and autoimmunity in pediatric populations » (mécanismes toxicologiques de l´aluminium comme adjuvant et problème d´autoimmunité en pédiatrie).

    On peut lire, dans une traduction partielle effectuée par l´association belge Initiative Citoyenne : « L’aluminium (Al) est hautement toxique. Il a été démontré qu’il pouvait perturber le développement du cerveau en phases prénatales et postnatales tant chez l’homme que chez l’animal.

    Des altérations permanentes du cerveau comme des fonctions immunitaires

    « Au cours du développement du cerveau, il existe des périodes critiques au cours desquelles de subtils défis immunitaires (y compris ceux qui sont induits par les vaccinations) peuvent conduire à des altérations préjudiciables et permanentes du cerveau comme des fonctions immunitaires. En effet, un simple vaccin anti-hépatite B adjuvanté à l’aluminium et administré à de jeunes primates dans les 24 heures après leur naissance, s’avère suffisant pour provoquer des retards neuro-développementaux dans l’acquisition de réflexes essentiels à la survie.

    « Au cours du développement prénatal et postnatal le développement du cerveau est extrêmement vulnérable aux agressions neurotoxiques. (…) La barrière hémato-encéphalique n’est pas complètement formée et est donc davantage perméable aux substances toxiques. A cela s’ajoute l’immaturité du système rénal des nouveaux-nés qui compromet de manière significative leur capacité d’éliminer les toxiques environnementaux. C’est pour toutes ces raisons, qu’avec les adjuvants aluminiques, les enfants courent de plus grands risques que les adultes.

    Les vaccinations de routine des enfants associées à toute une série de problèmes autoimmuns

    « Les vaccinations multiples peuvent précipiter une régression du développement, pour le moins chez les sujets sensibles. Finalement les vaccinations de routine des enfants ont été associées à toute une série de problèmes autoimmuns, comprenant la myélite transverse, le diabète insulino-dépendant (IDDM), la sclérose en plaques (MS) et l’encéphalite NMDA ».

    Les chercheurs apportent une précision confondante : « Une formule de vaccin type contient tous les ingrédients nécessaires pour induire une maladie auto-immune ».

    On n´a jamais comparé la santé des enfants vaccinés et celles des enfants non vaccinés

    Les auteurs déplorent que les études cliniques susceptibles de démontrer sans ambiguïté la sécurité des vaccins ne soient toujours pas réalisées. On n´a jamais, par exemple, comparé la santé des enfants vaccinés et celles des enfants non vaccinés. « Le fait que ces études contrôlées n’aient pas été réalisées peut s’expliquer, par le fait que, historiquement, les vaccins n’ont jamais été considérés comme intrinsèquement toxiques par les Agences sanitaires.

    « En dépit d’un consensus largement répandu selon lequel les vaccins sont en grande partie sans danger et leurs effets secondaires extrêmement rares, il convient de se rendre à l’évidence qu’un examen plus approfondi de la littérature scientifique ne confirme nullement ces vues ».

    Un très grand nombre d’essais cliniques utilisent comme « contrôles » des placebos contenant de l’aluminium

    Autre information lourde sur l´aluminium, il entrerait aussi dans la composition des vaccins témoins : « Le fait qu’un très grand nombre d’essais cliniques utilisent comme « contrôles » des placebo contenant de l’aluminium ou même un autre vaccin contenant de l’aluminium, empêche une évaluation correcte des complications liées aux vaccins. (…) ». Dès lors, le protocole de ces essais ne permet pas de détermier la toxicité éventuelle de l´aluminium.

    Les auteurs concluent que « historiquement les essais cliniques des vaccins ont de manière routinière exclu les individus vulnérables présentant toute une série de problèmes de santé pré-existants (prématurés, histoire personnelle ou familiale de retards de développement, troubles neurologiques comprenant des convulsions de quelque origine que ce soit, l’hypersensibilité aux constituants des vaccins, y compris l’aluminium, etc.). Du fait de ces différents biais de sélection, la survenance d’effets secondaires graves résultant des vaccinations peut être considérablement sous estimée. (…) Pour toutes ces raisons, les véritables risques des vaccinations restent inconnus ».

    Selon le programme vaccinal américain, les enfants de 6 ans ont déjà reçu pas moins de 126 stimulations antigéniques d´origine vaccinale. La France est au-dessous de ces chiffres, mais les jeunes enfants « bénéficient » tout de même d´un très grand nombre de vaccins. Si les parents suivent à la lettre le calendrier vaccinal, il y a déjà vingt stimulations antigéniques à l´âge de quatre mois, sachant que le système immunitaire n´est correctement formé qu´à six mois.

    Le listing de l’Afssaps est incomplet

    « L’Afssaps n’exerce aucune veille bibliographique sur le sujet de la toxicité de l’aluminium vaccinal, contrairement à ce qu’elle veut faire croire. Le listing de l’Afssaps est incomplet. Des publications essentielles portant sur la toxicité de l’adjuvant aluminique sont absentes », déplore l´association Entraide aux malades de Myofasciite à Macrophages, pathologie imputable à la présence d´aluminium vaccinal dans les muscles. « Le prétendu consensus sur l’innocuité de l’adjuvant aluminique n’existe plus. La majorité des publications remet en cause cet adjuvant », explique l´association dans un document de synthèse consacré aux études scientifiques sur l´aluminium.

    Pour sa part, l´Afssaps répond au micro d´Europe 1, le 13 octobre 2010, quant à la dangerosité de l’aluminium dans les vaccins : « aujourd’hui, nous n’avons pas de preuve et d’argument solide ». Néanmoins : « on a mis en évidence un certain nombre de risques suite à une forte exposition et répétée ». Pas de quoi, toutefois, actionner le principe de précaution : « on a besoin de vaccins et on risque de déstabiliser l’efficacité de l’injection en retirant trop vite un adjuvant ».

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    "N'allez pas ou le chemin peut mener, mais allez là ou il n'y a pas de chemin et laissez une trace"R. W. EMERSON Bébé beagle sauvé d'un centre d'expérimentation à Harlan par des manifestants ....  
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    Revenir en haut Aller en bas
    http://les-chiens-de-rosa.sitew.com
     
    une maladie qui nous concerne tous .....
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 2 sur 37Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 19 ... 37  Suivant

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Lévriers Infos Adoptions LIA :: PETITIONS / MANIFESTATIONS :: Pétitions-